National Park Campground vs Private RV Resorts

Il y a campeur et campeur.

Il y a le campeur « scout », qui aime monter sa tente en pleine nature, faire du feu le soir, regarder les étoiles, et s’endormir pelotonné dans son sac de couchage, bercé par le vent, avec au fond de lui cette petite pointe d’inquiétude lorsqu’un bruit suspect lui fait craindre la présence d’un animal sauvage.

Et il y a le campeur « caravaniste », qui gare son camping-car dans un camping privé avec full hook-up, c’est-à-dire toutes les connections (électricité, eau, TV câble satellite, eaux usées), qui dine à l’intérieur pour profiter de l’air conditionné devant la télé, et qui recherche le confort plus que les espaces verts, sans être dérangé par la promiscuité.

Nous faisons partie de la première catégorie, et pour de prochaines vacances en camping-car en France, nous serions les clients type de homecamper.com par exemple, qui propose de camper chez l’habitant dans des lieux d’exception. Mais aux Etats-Unis le camping sauvage, surtout en camping-car est strictement interdit, et ici on ne badine pas avec la loi : « It’s the Law ! Violators will be prosecuted ! ». Pas question donc de garer son camping-car sur une route déserte au milieu des montagnes, même si on n’a croisé personne depuis des heures. On a l’impression qu’il suffirait qu’on s’y installe pour voir débarquer un policier et sa sirène. De nombreuses routes sont d’ailleurs surveillées par avion.

Lors de la préparation du voyage, je (Victor) m’étais donc résolu à enchaîner les réservations dans les campings privés, comme ceux proposés par la chaine KOA, qui proposent tout le confort, mais dans des campings au bord des autoroutes dans lesquels les camping-cars sont plutôt entassés. A regret. Et début janvier, je me suis aperçu que les Parcs Nationaux proposaient à quelques chanceux de camper au cœur même des parcs, en pleine nature. La sélection ne se fait pas par l’argent, puisque le prix est inférieur à celui des campings privés (compter environ 30$ pour un National Park, et 50$ pour un camping privé), mais par l’organisation du candidat : les campings sont pris d’assaut, les réservations ne sont possible que dans une minorité de campgrounds, sur internet uniquement, et elles ouvrent précisément 6 mois avant la date visée. Si bien qu’il faut se connecter à 8h locale précise (compliqué dans des Etats qui ont parfois 1h de décalage) plusieurs jours de suite pour réserver successivement plusieurs étapes. Le site est extrêmement bien fait : https://www.nps.gov

Seul hic : les campings des Parcs Nationaux sont sans électricité, sans eau, sans wifi, et il faut donc prévoir des étapes de ravitaillement sous peine de panne sèche de douche ou de lumière. J’ai donc mis minutieusement des rendez-vous sur mon agenda tous les jours pour faire mes réservations, et ai alterné les Parcs Nationaux et les campings privés, pour avoir quelques étapes avec vrai douche, piscine, et autres éléments de confort sans lesquels notre autonomie est quand même limitée…

La conclusion est que nous avons sans aucun doute vécu les meilleurs moments du voyage dans les campgrounds des parcs nationaux : des emplacements d’environ 300m² chacun, en pleine nature, souvent au bord des lacs, avec chacun tables, bancs, et emplacement pour le feu et BBQ. Les générateurs sont interdits de 22h à 8h, calme garanti. Et pour les visites des parcs nationaux, nous ne sommes qu’à quelques centaines de mètres, un peu comme si nous visitions Paris en campant dans le jardin des Tuileries !

Il faut bien reconnaître que les étapes dans les campings privés nous ont beaucoup moins enthousiasmés, même si elles étaient nécessaires, et même si certains campings privés proposent quand même de belles installations, piscines, jacuzzi, etc… Mention spéciale à certaines installations de voisins impressionnantes, avec viaduc conducteur de canalisations d’eaux usées, terrasse en dalles plastiques amovibles, et toute une batterie d’accessoires garantissant une installation digne des hôtels. Les photos sont plus éloquentes que les descriptions…

Donc pour ceux d’entre vous qui envisagent un road trip en camping-car sur la côte Ouest dans les années à venir, pensez aux campgrounds des parcs nationaux, à condition de vous organiser à l’avance.

2 commentaires sur « National Park Campground vs Private RV Resorts »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s