C’est parti !

Bon, les vacances sont terminées, plus d’excuse, il va falloir commencer à être Business Inspiré ! Pas facile de savoir comment démarrer dans une ville inconnue… Angoisse de la page blanche… Et puis après ? Faut-il creuser immédiatement chaque concept identifié et s’arrêter sur le premier cas convaincant, ou bien prendre le temps de dresser une liste à étudier ensuite ? La tâche se révèle d’autant plus ardue que le temps est compté, avec des matinées consacrées à la classe des enfants, et un séjour à San Francisco limité à 10 semaines…

Pour évacuer le stress, je décide d’avancer méthodiquement et de commencer par la base : la génération d’idées. Thème de la réflexion : quels produits ou services fonctionnent à San Francisco, manquent à Paris, et représentent donc une opportunité pour un Entrepreneur ?

Pour alimenter ma réflexion, je mène 2 démarches parallèles : d’une part je cherche à rencontrer rapidement des français installés à San Francisco et ayant vécu à Paris, et donc susceptibles de me parler de l’organisation de leur vie Américaine en comparant avec la France. J’apprécie immédiatement la qualité de l’accueil de la communauté française ici, et mes propositions de rejoindre mes contacts pour prendre un café et échanger des idées, où ils veulent et quand ils sont disponibles, sont généralement accueillies positivement. Echanges très riches avec des profils variés, courbe d’apprentissage de la vie locale très rapide, c’est un vrai plaisir de faire ces rencontres qui sont autant d’occasions d’identifier des opportunités. Par ailleurs, nous nous attachons à vivre en famille des expériences diverses, en testant des services, des apps, des lieux, seuls ou avec les enfants, pour mieux identifier les opportunités en tant qu’utilisateur.

Les inspirations proviendront donc des témoignages des personnes rencontrées, confrontés aux besoins ressentis  lors de nos propres expériences.

Il sera ensuite temps d’évaluer les concepts en fonction de leur potentiel, des niveaux de maturité comparés des marchés de Paris et San Francisco, et de ma capacité à mener à bien le projet considéré. Et surtout de décider si le produit / service me motive et si j’aurai vraiment envie de le voir se développer en France. De l’envie viendra l’énergie. De l’énergie le succès ? Si cette énergie est appliquée au bon concept au bon moment, je l’espère bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s