Week-ends à San Francisco en famille

Alors que le temps s’était arrêté en camping-car, le rythme a repris de façon très intense à l’arrivée à San Francisco avec horaires, école, repas, accompagnements… Les week-ends sont donc pour nous aussi l’occasion de lever le pied. Il n’y a pas de miracle, les réveils sont toujours aussi matinaux, cependant, une fois qu’Emile a pris son biberon, nous le confions aux enfants qui sont ravis de pouvoir regarder un dessin animé et l’acceptent avec joie. Tout le monde est content pour encore une heure au moins.

La Californie offre ce que Paris est parfois réticente à donner : du soleil ! Nous sommes mi-novembre et les petits déjeuners se passent la plupart du temps encore dans le jardin. Nous avons toujours réfléchi à notre programme pendant la semaine car si nous voulons sortir de la ville, il faut avoir loué une voiture, ce qui est souvent la partie la plus pénible car elle prend du temps. Et le temps, avec 4 enfants, c’est coûteux non pas en argent mais en énergie ! Nous essayons d’alterner un week-end à San Francisco et un week-end en balade.

Ce week-end par exemple, nous sommes partis samedi pour Point Reyes sur la plage de Limantour, à une heure au nord de San Francisco – hors trafic… Très belle journée, grande voiture, enfants calmes, nous traversons le Golden Gate bridge sous le soleil et c’est toujours un moment magique. Il a fallu quelques hésitations pour arriver à bon port car rien n’est jamais parfaitement organisé (selon Victor), sinon nous ne ferions rien d’autre (selon Aude). Mais l’arrivée est magnifique, la plage est sauvage, il y a très peu de monde, l’eau a une belle couleur… Et les enfants à la plage, quels que soient leurs âges sont toujours ravis. Ce jour-là ils étaient partis en exploration. Pendant ce temps,nous discutons de l’excursion de Victor parti la veille en mer sur un bateau entre hommes (no comment) pour voir des baleines. Et là, devant nous, un jet dans la mer, puis un deuxième, un dos et plusieurs fois des magnifiques queues de baleine ! Extraordinaire surtout lorsqu’on ne s’y attend pas ! Le lendemain, direction NAPA Valley, toujours 1 heure au Nord de San Francisco, cette fois dans les terres. Nous entrons dans le domaine viticole de Californie, ses collines, ses vignes avec de belles couleurs d’automne mises en valeur par le soleil. Nous visitons en petit train le domaine de Benzinger et finissons par une dégustation de vins bio dans les caves. Voilà un exemple de week-end passé par les habitants de San Francisco. Cela pourrait être également, comme nous l’avons déjà fait, aller se promener dans la Silicon Valley qui outre les sièges des plus grandes boîtes high-tech du monde (Apple, Google, Facebook, eBay…) abrite d’innombrables chemins de randonnée, aller à Yosemite dans le parc national à quelques heures, partir skier autour du lac Tahoe, visiter les missions fondées par les espagnols franciscains le long de la côte Pacifique….

Les week-ends à San Francisco-même sont également très sympas et il y a souvent des manifestations variées. Depuis que nous sommes arrivés, nous avons assisté à la « Fleet week », un meeting aérien dont le théatre est la baie de San Francisco, le Golden Gate Bridge, Alcatraz… Nous nous y sommes trouvés par hasard car nous ne cherchions pas particulièrement le bruit, qui n’est pas une denrée rare dans la famille. Pourtant nous n’avons pas regretté le spectacle. Alors que nous étions en train de traverser à pied le Golden Gate bridge, nous avons assisté à un bal d’avions (de chasse, des patrouilles, des avions de transport…) rasant la baie. Les garçons étaient enchantés (comprendre : sur-excités) mais nous avons également passé un très bon moment. Nous avons aussi participé aux week-ends « Open Studios » où sont ouverts pendant 4 week-ends les ateliers d’artistes, souvent dans des garages de maisons. Nous avions réalisé un petit jeu de piste pour que les enfants retrouvent les adresses du quartier. Ça les a amusés au début, mais ce qui les a surtout encouragés c’était les bonbons distribués dans les studios, une sorte d’Halloween bis… Ils adorent pique-niquer, nous sommes donc allés à la plage de Baker Beach. D’un côté, vue sur le Golden Gate bridge, de l’autre sur les hauteurs de San Francisco. Très beau. Mais nous avons surtout vécu le phénomène du « FOG » : partir de chez nous sous le soleil en tenue de plage pour arriver dans le brouillard avec la chair de poule !! Bien connu pourtant, mais moins drôle quand on se fait prendre comme des touristes que nous estimons pourtant n plus être… Heureusement nous avons retrouvé des amis qui connaissent par cœur le climat et avaient aussi prévu un équipement pour nous. Autre activité possible : aller au musée en famille, mais cela coûte au moins 100 dollars… Nous en profitons alors au maximum et l’Exploratorium nous aura vus toute la journée faire des expériences avec les enfants.

Expériences scientifiques ou expériences tout court, nous expérimentons les attraits de San Francisco et sa région encore jusqu’à mi-décembre où nous nous envolerons pour le Mexique !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s