Qui osera monter le premier capsule hôtel en Europe ?

 

Je ne pouvais pas laisser passer ça… Je ne pouvais pas dire que je recherche des solutions aux contraintes urbaines, via une optimisation de l’usage de l’immobilier, et ne pas parler de cette idée loufoque en France, mais évidente au Japon : les capsules hôtels ! Watizit ? Tout simplement des hôtels proposant des « chambres » de 2m² sur 1m de haut, soit plutôt 2 « chambres » sur 2 m² au sol, soit 20 fois plus de chambres au m² que dans un hôtel classique à Paris. Je me vois déjà nager dans une piscine de dollars… Sauf si personne ne vient dans mon hôtel…

La visite d’un capsule hôtel à Tokyo est fascinante : à l’accueil, les clients laissent leurs chaussures dans des casiers sécurisés, et chaussent de petites charentaises japonaises. Ils laissent aussi leurs bagages qui les attendront au chek out, ainsi que leurs vêtements pour revêtir un peignoir fourni par la maison. Ils peuvent ensuite passer par les douches, dans des vestiaires communs, ou rejoindre directement leur capsule. Tout simplement un matelas d’environ 2m de long et 1m de large, sous 1m de hauteur sous plafond, dans une cabine fermée sur tous les côtés sauf celui de l’accès équipé d’un rideau. Une sorte d’immense wagon-lit SNCF, mais avec une véritable intimité. A l’intérieur, on trouve une TV, de la lumière, des prises et chargeurs. Les clients peuvent aussi rejoindre la cafétéria pour y travailler confortablement. Des salons de massage sont également disponibles, sur réservation. Le prix : 40€ la nuit dans un quartier central de Tokyo, là où une chambre classique coûtera entre 100 et 200€. Mais comment peut-on supporter une telle promiscuité ? Quelles sont les conditions d’hygiène ? Qui accepte de dormir dans ces espèces de cercueil ?

Apparemment les japonais ne voient pas du tout les choses ainsi. Tout d’abord les capsules hôtels ne sont pas mixtes, mais réservés aux hommes. L’hygiène est assurée, au-delà du fait que les standards japonais semblent  largement supérieurs à ceux des français en la matière, par l’absence de chaussures, l’uniforme commun, et une attention permanente de l’équipe de gestion. Il va sans dire que l’ambiance est très calme, les japonais étant aussi discrets à l’intérieur de l’hôtel qu’à l’extérieur. A Tokyo, les japonais habitent souvent très loin de leur lieu de travail, qu’ils rejoignent en transports en commun, il est très fréquent qu’ils travaillent (ou sortent avec leurs collègues) très tard le soir, tandis que les transports en commun ferment à minuit… Les hommes qui oublient l’heure fatidique n’auront d’autre choix que de dormir à l’hôtel, à leurs frais, ou dans la rue, avant de retourner au travail. Les capsules hôtel offrent donc une solution économique à un besoin limité à sa plus simple expression : un endroit pour dormir, une douche, une connexion internet. Je n’ose calculer la rentabilité de tels lieux, qui, facturant 25% du prix d’une chambre classique pour 5% de la surface, sont donc 5 fois plus rentables…

Serait-il intéressant ou nécessaire de créer des capsules hôtels à Paris ? Le prix moyen d’une chambre d’hôtel dans la capitale s’élève à 138 euros, et il est très difficile de trouver une chambre à moins de 80 euros. Sauf si on choisit la solution des auberges de jeunesse, dont l’offre a largement augmenté ces dernières années, et qui proposent des lits en dortoir à partir de 30 euros. Un lit en capsule hôtel est-il préférable à un lit en dortoir dans une auberge? Pour une cible de jeunes touristes cherchant à s’amuser, il est probable que l’auberge sera plus attractive. Des cadres d’entreprise ayant prévu leur déplacement à l’avance auront certainement le budget pour payer une vraie chambre, et préféreront sans doute cette solution. Resteraient les employés terminant leur travail au milieu de la nuit et ne pouvant rejoindre leur lointaine banlieue ? Au pays des 35 heures, cette éventualité concernera plutôt des banquiers d’affaires qui rejoindront tranquillement leur appartement parisien en taxi… Enfin n’oublions pas le développement des chambres chez l’habitant ou appartements à prix raisonnable via AirBnb. Alors qui pour fréquenter mes capsules hôtels ? Quelle cible n’aura pas les moyens de se payer une vraie chambre d’hôtel, et préfèrera, pour le même prix, une capsule à un lit en dortoir dans une auberge de jeunesse ? Finalement peut-être pas grand monde… Est-ce parce que les spécialistes arrivent à la même conclusion qu’on ne trouve des capsules hôtels qu’en Asie, au Japon, en Chine, à Singapour, ou encore en Malaisie ? Dommage, mon tableau excel me faisait rêver à une rentabilité au m² inédite à Paris…

5 commentaires sur « Qui osera monter le premier capsule hôtel en Europe ? »

  1. Hi,
    N’y aurait il pas aussi une question de réglementation (on est en france!!!!). De même qu’on n’a pas droit de louer une chambre de bonne de moins de 8m2, n’y a t il pas une bonne vieille norme qui interdirait ca en france ?
    A+

    J'aime

  2. Hello Victor, alors c’est un sujet que j’ai regardé évidemment. Je pense que côté demande il y aura toujours. Pas forcément touristes ou business, mais du jeune actif en déplacement ou des ouvriers qui vont actuellement dans des Formule 1 en périphérie.
    Par contre, côté règlementation il y a un gros sujet. Au delà d’un nombre mini de m2 à proposer (déjà évoqué plus haut) il y a une obligation de proposer une fenêtre qui donne sur l’extérieur dans chaque chambre. Il y a forcément pleins de manières d’interpréter ces règlementations, donc peut etre un moyen de passer. Par exemple, nos amis de Cityhub (amsterdam pour le moment), avec un modèle de cabines très bien fait, cherchent activement à Paris et la Ville est assez open sur ce genre de sujets innovants. De même pour EasyHotel qui a des chambres sans fenêtres à Londres.
    Donc, je crois au concept et à la demande, et il doit bien y avoir un moyen de convaincre nos diverses administrations que cela a du sens, mais pour moi c’est réservé aux opérateurs « sportifs » qui oseront tenter le coup.

    J'aime

  3. assez rare pour etre noté, une start up dynamique sur ce creneau vient de… Naples! Benbo Capsule Hotel. juste de quoi dormir avec sa mozza. Apparemment ca cartonne!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s