La transition écologique en marche ?

Autant l’avouer tout de suite, en matière de conscience écologique, nous n’avons de leçon à donner à personne. Nous pourrions nous situer dans le ventre mou du peloton, heureux membres de la grande famille de ceux qui sont pour la transition écologique en théorie tant qu’elle ne nous demande pas trop d’effort en pratique. Nous aimons bien trier quand c’est facile, manger bio quand c’est meilleur, et apprécions de pouvoir faire le petit geste en plus quand il ne nous coûte rien, sûrement aussi parce qu’il nous donne bonne conscience.

Notre voyage est passionnant parce qu’il nous permet de voir les choses avec des yeux d’enfants : nous contemplons un environnement qui n’est pas le nôtre, devant lequel nous avons le droit d’être naïfs, de nous étonner. A San Francisco, nous avons été impressionnés par les efforts faits par la ville pour recycler les déchets : 80% des déchets sont recyclés à ce jour, avec l’objectif d’atteindre 100% dans les prochaines années. Ville de bobos peut-être aussi, où il est certainement facile d’exprimer une conscience écologique collective quand l’économie est aussi florissante, et que le coût économique de ces efforts est indolore dans la vie quotidienne. Et San Francisco goutte d’eau dans l’océan américain. A Singapour, City in a garden, ville verte, smart city, nous avons été étonnés de jeter tous nos déchets dans une grande poubelle, en vrac, sans aucun tri. Le tri est-il fait ensuite ? Où ces déchets sont-ils enterrés ? De plus l’armée de paquebots stationnés dans la baie de Singapour décourage les habitants de se baigner dans cette eau huileuse. Mais on ne peut pas devenir le 2ème port du monde sans trafic de paquebots, et puis pour la plage les îles paradisiaques ne sont à quelques heures.

Nous revenons justement d’une de ces îles paradisiaques. Pulau Sibu est une petite île déserte au large de la Malaisie, à 2h de Singapour en voiture, plus 10 minutes en bateau. Sur l’île, pas de route, pas de voiture, un village de pêcheurs, la jungle, les plages, et quelques resorts. De beaux récifs coraliens peuplés de poissons multicolores qui ont valu à Sibu son classement dans la catégorie des réserves naturelles protégées par le gouvernement Malais en 1993. Le paradis ! Nous séjournons au Sea Gipsy, resort écolo qui nous fournit même des couches biodégradables pour Emile, couches écolos certes mais de mauvaise qualité, cf l’introduction de l’article, mais bon nous ne restons que 2 jours…

Au retour d’une session de snorkeling avec les enfants, nous décidons d’aller faire le tour de l’île, et nous éloignons de notre resort par la plage immaculée… Immaculée pour quelques dizaines de mètres seulement… Le tour de l’île est celui d’une décharge, tout simplement. Partout, la côte est jonchée de détritus, essentiellement des plastiques de toutes sortes, qui sont apportés par la mer depuis le golfe de Thaïlande, et arrêtés par Sibu sur leur chemin vers l’océan. Les rochers sont couverts de pétrole, conséquence de la pratique largement répandue de vidange des réservoirs des tankers entre 2 chargements. Le spectacle est désolant, et nous sommes contents de voir la réaction offusquée des enfants.

Le constat est facile mais que faisons-nous en pratique ? La croissance économique est-elle plus importante que la production de déchets, mal nécessaire ? Vaste sujet… Au-delà des débats sur l’urgence écologique, nous nous rendons compte, pour Aude et moi, que les changements d’habitude sont difficiles pour des adultes. En revanche, il nous semble que les enfants sont très sensibilisés aux questions écologiques, par leur environnement, par l’école, et que la génération future sera certainement plus active dans les changements d’habitude, parce qu’elle aura intégré les enjeux très tôt. Les combats d’aujourd’hui seront peut-être des évidences demain pour nos enfants… Ou bien le progrès technologique saura nettoyer tout ça en un claquement de doigt… Allez savoir…

3 commentaires sur « La transition écologique en marche ? »

  1. Donc, soit nous la faisons aujourd’hui la nécessaire transition écologique avec le nombre d’emplois créés qui vont avec, soit nos enfants s’en chargeront (mais d’ici là que de dégâts causés), à vos bulletins de vote les amis !

    J'aime

  2. On est en plein dedans en ce moment en France ! l’écologie doit être politique pour avoir une chance d’aboutir ! mais il faut faire comment en Chine : que l’écologie rapporte de l’argent !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s