And the Winner is…

 

Voilà, l’aventure se termine, il est l’heure de ramasser les copies ! 1 an de voyage autour du monde, plus de 200 entretiens souvent passionnants au cours de nos étapes à San Francisco, Tokyo, Singapour, Bali, New York. Une vingtaine d’idées innovantes explorées, dont la moitié présentée dans ce blog. Et finalement je crois… que je vais repartir en voyage en famille un an de plus ! Euh non, ça ce n’est pas une option J

En reprenant mon premier post, je suis amusé par le brief pour identifier mon futur projet : « quelque chose de positif, qui manque en France, que j’apprécie, dans un domaine que je connais, et dans lequel je pense avoir un vrai savoir-faire. Un concept qui va réussir car l’idée sera bonne, le timing sera bon, le business model sera rentable, le marché sera suffisamment profond pour en faire une entreprise importante. Un concept dont je serai fier de la réussite dans quelques années. » Rien que ça…

Depuis l’énoncé de ce bel objectif, j’ai creusé de nombreuses idées, et me suis souvent heurté à des obstacles dressés par mes propres critères. Beaucoup de bonnes idées business ne me donnaient pas assez envie pour trouver l’énergie de me jeter dans une nouvelle aventure entrepreneuriale. Pour certaines, le Business Model était excellent mais j’étais en retard dans le timing. Pour d’autres l’idée était bonne mais je ne parvenais pas à identifier un business model satisfaisant. Et enfin dans de nombreux cas je me sentais trop loin de mes bases, de mon savoir-faire, notamment pour les concepts avec une brique technologique prépondérante.

Bon, alors dans quoi vais-je donc me lancer ?

J’ai été fasciné cette année en contemplant les aspirations qui grandissent, notamment sur la Côte Ouest Américaine, pour une vie plus épanouissante. Parce que plus libre, plus équilibrée, faite de plus de rencontres inspirantes et de partages. Work-Life balance. Et j’ai cherché à croiser ces aspirations avec les contraintes qu’internet ne pourra jamais gommer, notamment celles du logement et la nécessité de travailler pour gagner sa vie. Les nouvelles technologies c’est bien mais on ne va quand même pas habiter dans internet ! J’ai donc creusé particulièrement les nouveaux usages de l’immobilier qui permettront de répondre à ce besoin d’épanouissement.  Et j’ai trouvé les concepts les plus intéressants dans la grande famille naissante du CoLiving. Un sujet positif, que j’aime, pour lequel mon expérience passée va me servir, et avec de nécessaires adaptations au marché français que je connais bien. J’ai hâte de mettre tout cela en pratique !

Premier projet : réconcilier travail et plaisir en associant travail, évasion, rencontres, et loisirs. Comment ? Imaginez un petit espace de coworking au grand air, facilement accessible depuis Paris, dans une maison inspirante à la campagne, au bord de la mer, ou à la montagne. Avec une activité loisir propre à la maison, dont la pratique est proposée dans les meilleures conditions. Avec des chambres confortables et une table d’hôtes. Pour un court séjour convivial, entouré de 10-15 personnes passionnées elles aussi par le thème de la maison. Cette évasion vous rend encore plus productif, et vous n’avez jamais autant aimé travailler ! Comment vais-je faire ?  Si je parle facilement des idées et des concepts, j’évite quand même de tout détailler sur ce blog, ce n’est pas la peine de me demander si je peux envoyer le business plan par mail, comme cela nous arrivait régulièrement dans les premières années d’UrbanFootball J. Mais si le projet vous intéresse, n’hésitez surtout pas à me contacter !

Deuxième projet : tenter de résoudre deux problèmes majeurs pour les jeunes actifs à Paris, les contraintes de l’immobilier et la solitude paradoxalement générée par les grandes villes. Participer à l’amélioration des conditions de vie à Paris en établissant un réseau de maisons partagées et affinitaires. Proposer de s’installer dans une vraie maison avec sa propre chambre, tout en partageant des espaces communs attirants. Etre sûr de s’y faire des amis parce que la maison affiche dès le départ un thème et des valeurs partagées, et qu’on y est recruté par les autres résidents. Le gestionnaire du réseau (mon entreprise !) n’a rien à voir avec un simple bailleur. Après avoir parfaitement sélectionné et aménagé la maison, il facilite et améliore l’expérience de la passion commune, ainsi que la qualité de la vie en communauté. Et il offre aux résidents une flexibilité et une praticité totale, leur permet d’arriver avec leur simple valise et se charge du reste.

Je suis convaincu par ces deux concepts, le timing est parfait, j’ai étudié le marché à fond, creusé les premières initiatives dans le monde, et ai même investi dans 2 entreprises pionnières dans le secteur. I can’t wait to make it happen in France ! Le reste sera une question d’exécution. Alors au boulot ! Et rendez-vous dans quelques mois pour l’ouverture des premières maisons, à commencer par une première maison de coworking d’évasion autour du kitesurf en Normandie.

2 commentaires sur « And the Winner is… »

  1. Pour le deuxième c’est un peu ce qu’on fait avec Famille Partage esperance en logement sociaux… a fond pour en parler à votre retour ! Bon courage

    J'aime

  2. Bonsoir Victor, je vous ai suivi avec intérêt ( et un peu d’envie ) tout au long de votre périple . Je suis surprise qu’aucune des idées autour du DIY et de l’éducation ne se retrouvent dans la short list finale, j’avais moi aussi réfléchi à ces sujets sans trouver le business model idéal. D’un côté ça rassure…
    Bonne chance pour le retour et la suite et oui ça m’intéresserait d’échanger sur l’idée numéro 1

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s